Votre navigateur n'accepte pas les scripts. Si des liens vers des pages ne s'ouvrent pas , voyez : le plan du site> Mais où logent tous ces pèlerins

balise européenne vers compostelleMAIS OÙ LOGENT DONC TOUS CES PÈLERINS

PLAN DU SITE   |   Bienvenue | Motivations  | HISTOIRE ET LÉGENDES | Associations jacquaires | Revues électroniques  |  Pèlerinage et humour  |      Compostelle Info   |   Cartes des principaux chemins   |    Les patronages de saint Jacques   |    Que penser de la marche    Conseils pratiques    |  Adresses et liens   GENEALOGIE  |  RANDONNÉE   | 

 

Article paru dans la revue  de l'Association Belge des Amis de Saint-Jacques-de-Compostelle,  "Le Pecten ", n° 101, 2011, p .32

par Pierre Swlua

En juillet 2011, pas moins de 30.836 pèlerins ont demandé la « compostela » au bureau des pèlerins à Compostelle. Ce chiffre représente une moyenne journalière de près de 1.000 pèlerins par jour (994,7 pour être précis). 

On peut se demander où tous ces pèlerins ont logé les jours précédents. Bien sûr, il y a de plus en plus d’auberges et de plus en plus de places offertes... mais quand même ! 

Puisque au moins 100 Km sont nécessaires pour pouvoir espérer la « compostela », il faut que les derniers jours 1.000 pèlerins environ trouvent à se loger. 

Les hébergements pour pèlerins permettent-ils d’accueillir autant de monde ?

La dernière localité  où l’on peut trouver des auberges pour pèlerins avant Monte de Gozo et Compostelle est Pedrouzo-Arca.  Cette localité se trouve à ± 94 Km de Sarria.

Entre Sarria et Arca , il y 2084 places offertes par les auberges accueillant des pèlerins (les auberges de Arca étant comprises dans le calcul). 

Si l’on part de l’hypothèse que ces 94 Km sont parcourus en 4 jours, 521 places (le ¼ de 2084) sont offertes chaque jour alors qu’il y a 995 pèlerins à loger... 

Où logent donc les 474 pèlerins qui ne trouvent pas places dans les auberges ? Les localités les plus importantes sur ce parcours sont Portomarin , Palas de Rei et Melide. J’ai difficile à croire que l’on puisse trouver chaque jour 474 places dans des chambres d’hôtes, pensions et hôtels...

Alors où diable logent ces fameux pèlerins ?

 

Jean-Pierre Renard dans le Pecten n°102, 2012, p. 30 nous a signalé que nous avions négligé différents éléments dans nos calculs, notamment le fait qu'il y a des cyclistes qui parcourent les 100 derniers kms parfois en une seule étape, que des pèlerins arrivent à Compostelle en empruntant d'autres chemins que le Camino Francés et enfin que la compostela  peut maintenant être accordée aux marcheurs de fin de semaine (essentiellement des Espagnol qui parcourt les 100 derniers kms en marchant 1 ou 2 jours en fin de semaine et reprennent chaque semaine là où ils sont arrivés la semaine précédente)

Effectivement nous n'avons pas pris ces éléments en compte. Essayons de revoir nos chiffres.

Il y a environs 12 % de cyclistes  et environs 24 % des pèlerins arrivent par un autre chemin que le Camino Francés (qui récoltent lui les pèlerins venant du Camino Primitivo et du Camino del Norte. Le nombre de pèlerins de fin de semaine n'est pas connu.

76 % des pèlerins arrivent donc par le camino Francés. Parmi ceux-ci 12 % sont des cyclistes. Si nous supposons que la moitié de ceux-ci viennent directement de Sarria, il reste donc 94% de 76 % de pèlerins à loger sur les 100 derniers km,  71 % des 995 pèlerins qui arrivent journellement à Compostelle soit 706 pèlerins. Commeil y a journellement environ 521 places disponibles dans les auberges, il ne reste plus que 185 pèlerins qui ne trouvent pas places dans les auberges pour pèlerins. Cela reste encore assez important...