Votre navigateur n'accepte pas les scripts. Si des liens vers des pages ne s'ouvrent pas , voyez : le plan du site> Une rencontre que l'on oublie pas

balise européenne vers compostelleDES RÉFLEXIONS ET DES RENCONTRES SUR LES CHEMINS DE COMPOSTELLE
nous avons rencontré Lourdès

PLAN DU SITE   |   Bienvenue | Motivations  | HISTOIRE ET LÉGENDES | Associations jacquaires | Revues électroniques  |  Pèlerinage et humour  |      Compostelle Info   |   Cartes des principaux chemins   |   Églises St-Jacques de Belgique  |Cartes des principaux chemins   |    Les patronages de saint Jacques   |    Que penser de la marche    Conseils pratiques    |  Adresses et liens   GENEALOGIE |  RANDONNÉE   | 

 

 

Nous avons rencontré Lourdès Lluds  … 

Une de ces rencontres qu’on n’oublie pas !

Par deux fois, Lourdès a fait le Camino  Francés  et y a trouvé énormément pour elle-même. 

Catalane et habitant Barcelone, elle souhaitait ardemment après cette expérience, faire quelque chose pour le Camino. 

Elle décide de louer, pour ses vacances, une petite maison au cœur de la Meseta , à Hornillos (en 1990) , village-rue niché dans un vallonnement du haut-plateau.  dans la maison de Lourdes à Hornillos

Sur la façade, un petit panneau :  "Refuge"  pour pèlerins  avec deux coquilles et une calebasse. 

Elle l’a décoré avec beaucoup de goût en rassemblant auprès de ses amis de quoi compléter l’équipement de cette modeste petite maison.  

Porte ouverte jour et nuit à tout pèlerin  de passage. 

Tout y est à la disposition des visiteurs, y compris l’alimentation (il n’y a pas de magasin au village !)

A peine visible, sur la fenêtre, une petite boîte à conserve tirelire pour une participation éventuelle. 

Elle masse les pieds fatigués et s’est levée à cinq heures du matin pour nous faire du café, avec une simplicité, une chaleur, un détachement incroyables !  

 »Je reçois plus des pèlerins que je ne leur donne. » 

Elle n’est affiliée à aucune organisation et n’a demandé aucune aide financière : « Ce que j’ai envie de faire, je le fais si je sais le faire.  Et si je ne peux pas, je ne le fais pas.  Mais je n’attend pas de l’aide pour le faire ! » 

 

 Merci à toi, Lourdès… !

Simonne