Votre navigateur n'accepte pas les scripts. Si des liens vers des pages ne s'ouvrent pas , voyez : le plan du site> Pèlerinage ou sentier de grande randonnée

balise européenne vers compostelleDES RÉFLEXIONS ET DES RENCONTRES SUR LES CHEMINS DE COMPOSTELLE
pèlerinage ou GR ?

PLAN DU SITE   |   Bienvenue | Motivations  | HISTOIRE ET LÉGENDES | Associations jacquaires | Revues électroniques  |  Pèlerinage et humour  |      Compostelle Info   |   Cartes des principaux chemins   |    Les patronages de saint Jacques   |    Que penser de la marche    Conseils pratiques    |  Adresses et liens   GENEALOGIE |  RANDONNÉE   | 

 

 

L’Allemand,, rencontré au refuge  hier soir à Ponferrada , est bien déçu par le chemin. 

« Nous avons plus beau en Allemagne…   Ce n’était pas la peine de venir si loin !  Trop de marche sur les routes. »        

Il m’a fait toucher du doigt toute la différence qu’il peut y avoir (pour nous) entre un chemin de grande randonnée  et le chemin vers Saint-Jacques de Compostelle

Lors du pèlerinage, nous accomplissons le chemin comme une tranche de vie où l’on prend tout : le bon, le moins bon, le beau, le quelconque.  On ne sélectionne pas.  Il pleut, la route est mauvaise, il fait trop chaud.  On continue, on ne prend pas le bus pour autant !  On accomplit le chemin quel qu’il soit.  On l’accepte tel qu'il est et on le fait jusqu’au bout (si c’est possible !)       

Lorsqu’on voit rentrer les pèlerins  au refuge , ils sont heureux d’être arrivés, heureux d’avoir fait un jour de plus, heureux d’avoir vaincu la difficulté.  

Si le trajet a été beau et merveilleux, tant mieux.  C’est une joie supplémentaire, c’est comme un cadeau.           

Sur les GR ,  nous cherchons le beau, le pittoresque.  Si le chemin devient trop quelconque nous allons voir ailleurs, s’il pleut trop longtemps, on peut arrêter…         

Non, une tranche de vie cela ne s’arrête pas !

Simonne