Votre navigateur n'accepte pas les scripts. Si des liens vers des pages ne s'ouvrent pas , voyez : le plan du site> Les auberges sur le Camino Francés. Quelques chiffres

balise européenne vers compostelleLES AUBERGES SUR LE CAMINO FRANCÉS EN 2008. QUELQUES CHIFFRES.

PLAN DU SITE   |   Bienvenue | Motivations  | HISTOIRE ET LÉGENDES | Associations jacquaires | Revues électroniques  |  Pèlerinage et humour  |      Compostelle Info   |   Cartes des principaux chemins   |    Les patronages de saint Jacques   |    Que penser de la marche    Conseils pratiques    |  Adresses et liens   GENEALOGIE  |  RANDONNÉE   | 

 

Article paru dans la revue  de l'Association Belge des Amis de Saint-Jacques-de-Compostelle,  "Le Pecten ", n° 89, 2008, pp. 29-31

En mettant  récemment (en juillet 2008) à jour, sur mon site web, la page concernant les hébergements sur le Camino Francés , j’ai été frappé par le nombre de nouvelles auberges à ajouter.

Ceci m’a amené à me poser une série de questions :

  • Combien d’auberges pour pèlerins y-a-t-il sur le Camino Francés ?
  • Comment se répartissent-elles en fonction du type d’initiateurs ?
  • Quels sont les prix pratiqués ?
  • Quelle est la variation de ces prix en fonction du type d’auberge ?
  • Combien de places de logement sont-elles offertes par ces auberges ?

Précisons d’abord ce que nous entendons par auberge pour pèlerins : il s’agit de structures d’accueil collectif destinées essentiellement aux pèlerins-randonneurs et qui offrent principalement le logement en dortoir. Les chambres d’hôtes, fondas et hôtels, ne sont donc pas considérés comme des auberges pour pèlerins sauf s’ils offrent aussi du logement en dortoir.

 

Nombre d’auberges sur le Camino Francés et leur répartition.

 

TYPE D’AUBERGE

NOMBRE D’AUBERGES

Municipale ou provinciale

79

Paroissiale ou diocésaine

15

de Couvent ou de Monastère

11

d’Association

14

de Jeunesse

10

Privée

128

 

Total  =  257

 

Après avoir supprimé les auberges douteuses et ajouté les nouvelles, le nombre est passé de 203 à 257 soit plus de 60 nouvelles auberges depuis la dernière mise à jour de la liste ! Une progression vraiment impressionnante !

On peut constater que les auberges privées constituent la catégorie la plus nombreuse et représentent à elles seules près de la moitié du nombre total d’auberges.

 

Prix pratiqués et variations en fonction du type d’auberge.

 

TYPE D’AUBERGE

DONATIVO NOMBRE

ÉCART DES PRIX

PRIX MOYEN

Municipale ou provinciale

13/79

de 3 à 6 €

3,91 €

Paroissiale ou diocésaine

10/15

de 3 à 5 €

3,99 €

de Couvent ou de Monastère

5/11

de 5 à 6 €

5,34 €

d’Association

5/14

de 3 à 7 €

5,23 €

de Jeunesse

0/10

de 6 à 12 €

9,50 €

Privée

6/128

de 3 à 12 €

7,20 €

AU TOTAL

39/257

de 3 à 12 €

5,88 €

 

Constatons d’abord que la participation libre (donativo) est minoritaire. Elle est d’ailleurs en nette diminution. Les auberges appartenant à la Junte de Galice qui fonctionnaient jusqu’à l’année 2007 sous le régime du « donativo », demandent depuis 2008  une participation de 3 €. (Il faut dire que beaucoup de pèlerins oubliaient de laisser leur participation et considéraient trop souvent la « donativo » comme un synonyme de gratuité).

Très logiquement, ce sont les auberges privées et les auberges de jeunesse qui sont, sinon les plus chères, du moins les moins bon marché : respectivement 7,20 et 9,50 € en moyenne.

Quand on considère les investissements et les frais inhérents à l’entretien des auberges, on peut dire que les prix demandés sont vraiment très raisonnables.

 

Nombre de places de logement offertes.

 

Au total les 257 auberges offrent 13.053 places de logement soit en moyenne environ 51 places par auberge.

Plus impressionnant est le nombre moyen de places de logement que le pèlerin peut trouver par journée d’étape : si on considère que, en moyenne, un pèlerin met 35 jours pour parcourir le chemin allant de Saint-Jean-Pied-de-Port à Santiago il rencontre au cours de chaque étape, en moyenne, 373 places de logement (13.053 divisé par 35). Ceci n’est bien sûr qu’une approximation car les places de logement ne sont pas aussi équitablement réparties sur le chemin : le nombre d’auberges et de places augmentent au fur et à mesure que l’on se rapproche de Compostelle. Ce qui d’ailleurs est assez logique puisque le nombre de pèlerins augmente dans le même sens.

 

Quoiqu’il en soit, ces chiffres (nombre d’auberges et nombre de places) suivent la progression du nombre de pèlerins sur le Camino Francés et montrent à eux seuls, l’engouement suscité par ce chemin.

 

 par Pierre Swalus