Votre navigateur n'accepte pas les scripts. Si des liens vers des pages ne s'ouvrent pas , voyez : le plan du site> La femme...  un pèlerin à part entière

balise européenne vers compostelleLA FEMME...  UN PELERIN A PART ENTIERE ?

PLAN DU SITE   |   Bienvenue | Motivations  | HISTOIRE ET LÉGENDES | Associations jacquaires | Revues électroniques  |  Pèlerinage et humour  |      Compostelle Info   |   Cartes des principaux chemins   |    Les patronages de saint Jacques   |    Que penser de la marche    Conseils pratiques    |  Adresses et liens   GENEALOGIE  |  RANDONNÉE   | 

 

Article paru dans la revue  de l'Association Belge des Amis de Saint-Jacques-de-Compostelle,  "Le Pecten ", n° 109, septembre 2013

Avec une mise à jour (2017) en fin d'article

LA FEMME...   UN PÈLERIN À PART ENTIÈRE ?

 

On sait que l'égalité homme/femme est une réalité légale mais que dans la vie réelle, elle est encore loin d'être complète : que l'on pense aux différences de salaires pour un même emploi, à la sous représentation des femmes dans les postes importants ou à responsabilité, dans les organes de direction, les conseil d'administration, la politique...

On peut se demander ce qu'il en est dans le phénomène actuel du pèlerinage vers Compostelle.  Quelle place occupe-t-elle en tant que pèlerin ?

Les statistiques du bureau des pèlerins à Compostelle nous apprennent que pour l'année 2012 , 192.488 Compostela ont été délivrées dont 83.679 à des femmes ce qui représente 43,47 % du total.

Différentes hypothèses peuvent être avancées pour expliquer cette participation légèrement plus faible des femmes au pèlerinage. D'abord le fait que les femmes plus que les hommes ont une certaine crainte de s'aventurer seule sur les chemins; la peur des mauvaises rencontres et des agressions est fréquente.

Il est aussi plus difficile pour la femme de quitter son foyer en laissant son conjoint seul. Si un homme qui quitte son foyer pour partir seul sur les chemin sait que sa femme, bien souvent, souffrira de son absence, il ne s'inquiète généralement pas de la manière dont elle se débrouillera seule. La femme par contre croira plus souvent, et peut-être avec raison, que son mari ne pourra pas se débrouiller seul. Partir seule est donc plus difficile pour elle.

Autre raison possible est la proportion plus faible de sportifs parmi les femmes que parmi les hommes.

Il existe encore très vraisemblablement d'autres explications qui pourraient freiner la participation des femmes au pèlerinage, mais compte tenu de ces handicaps, on peut considérer que les femmes sont bien représentées sur les chemins vers Compostelle, ceci du moins en tant que pèlerin...

Mais qu'en est-il dans les représentations de pèlerins (statues et sculptures) qui depuis le renouveau du pèlerinage  fleurissent abondamment tout au long des chemins? Quelle place occupe la femme dans ces représentations ?

Sur ma page http://verscompostelle.be/statpele.htm, 267 photos de statues ou de sculptures représentant un ou plusieurs pèlerins ont été rassemblées. La grande majorité de ces représentations sont de dates récentes.

Parmi ces représentations de pèlerins un certains nombre sont d'ordre essentiellement symbolique : statues de Vierge "pèlerine", représentations du Christ, de l'enfant Jésus, d'archange, de saints ou saintes n'ayant jamais été à Compostelle. Ces statues au nombre de 22 ne seront pas retenues : il reste donc 245 représentations de pèlerins pour notre analyse.

Ces statues ou sculptures peuvent représenter un pèlerin seul, deux pèlerins ou un groupe de plus de deux personnes. Un pèlerin seul peut être une femme ou un homme; deux pèlerins peuvent être deux femmes ou deux hommes ou encore un couple. Un groupe peut être constitué de femmes, d' hommes ou de femmes et d'hommes.

Représente

1 pèlerin seul

2 pèlerins

Un groupe

Total

 

217

16

12

245

Homme

210

7

6

223

Femme

7

2

0

9

Homme et femme

s.o.

7

6

13

La représentation de la femme en tant que pèlerin est très largement minoritaire : sur 245 statues,  la femme n'apparait que 22 fois : 13 fois avec un ou plusieurs hommes à ses côtés et 9 fois sans hommes, alors que l'homme est présent dans 236 cas sur 245 !

Et si l'on examine de manière plus approfondie la présence de la femme, cette sous représentation en tant que pèlerin s'accentue encore : parmi les 7 représentations d'un couple homme/femme, il en est 3 qui méritent d'être  relevées : celle qui se trouve à côté de l'auberge de Pontevedra représente en fait un pèlerin à qui une femme (non pèlerin) donne à boire , celle se trouvant à l'entrée de la ville de Burgos représente un couple formé par un pèlerin (mâle) et une matrone et enfin celle  de Cigunuela où un couple de pèlerins avec enfant marche, l'homme devant et la femme derrière qui elle pousse un enfant dans une poussette...

Sur les 245 représentations de pèlerins la femme n'apparait donc comme pèlerin que 20 fois , soit dans 8 % des cas, alors que l'homme lui est présent dans 96 % des cas!

Non ! La femme n'est pas un pèlerin à part entière. Le "pèlerin" est un homme, la pèlerine est un vêtement...

SEXISME !

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

ET EN 2017 ?

En 2017 les choses n’ont pas vraiment changé !

Le nombre de statues recensées a augmenté de 42 unités.

Le nombre de pèlerins ayant reçu leur Compostela  s’est lui aussi  accru : de 192.915 en 2012, il est passé à 277.915 en 2016.

Sur les chemins vers Compostelle, le nombre de femmes se rapproche de plus en plus de celui des hommes. Selon les statistiques du bureau des pèlerins à Compostelle, le pourcentage de femmes qui était de 41 % en 2009, est passé successivement à 43 % en 2012,  puis à 48 % en 2016 ; cette représentation est remarquable compte tenu de son handicap sociologique.

Par contre  la représentation de la femme dans la statuaire est toujours  aussi largement minoritaire.

Présente en 2012, dans 9 % des statues, elle est passée en 2016 à 11%  . Si progrès il y a, ce porcentage est quand même très faible par rapport à la gent masculine qui, elle, est toujours présente dans 96 % des cas...

Dans la statuaire la femme restera encore longtemps un pèlerin de seconde zone !

 

le 22/02/2017